T-shirt globe pour garçon

LA MODE PEUT-ELLE SE TRANSFORMER ET DEVENIR VRAIMENT ÉTHIQUE ?

La mode fait face aujourd’hui plus que jamais, à d’importants défis environnementaux, sociaux et éthiques. Cette problématique complexe détermine la plupart de mes choix dans mon quotidien, que ce soit en tant que mère de famille, citoyenne ou entrepreneuse du mouvement Made In France. Depuis maintenant plusieurs années, j’apporte un grand intérêt aux origines et aux conditions de fabrication des vêtements, cette quête est même devenue une passion pour ma famille et moi. Quel plaisir de découvrir, puis de suivre le travail d’une marque ou d’un créateur, ces précurseurs qui s’engagent dans des modèles de fabrication plus éthiques et plus responsables. Maintenant, la question est de savoir si la mode peut connaître le même succès que l’alimentation biologique. Quelques signes avant coureur peuvent l’indiquer, observons-les de plus près. 

Les tendances à la hausse : slow fashion, made in France, vegan, bio, consomm’acteurs,…

Qui aurait cru il y a 15 ans que les rayons bio dans les supermarchés se seraient autant généralisés ? Les observateurs promettaient un essoufflement du mouvement, car jugé trop élitiste et n’intéressant qu’une infime partie de la population… Le succès du bio se confirme pourtant chaque année d’avantage et ce besoin de mieux consommer s’étend d’ailleurs petit à petit à d’autres secteurs. Dernier en date, la mode Made In France dont l’intérêt grandissant par les consommateurs ne se dément pas depuis les début des années 2010. Ce phénomène évolue au grès de plusieurs autres tendances de consommation, toutes proches et compatibles dans leurs philosophies. Les adeptes du veganisme, des circuit-courts alimentaires et bio, des déplacements doux,… sont de plus en plus nombreux et sont même devenus une cible privilégiée des entreprises dites “traditionnelles”. Cette nouvelle manière de consommer, d’avantage centrée sur l’être que sur l’avoir, marque une volonté profonde de la société de vivre et de consommer d’une manière plus éco-responsable.

2013, le déclic de la mode éthique

Les consommateurs espèrent beaucoup de la mode made in France car elle peut répondre simultanément à plusieurs attentes fortes : la qualité, l’éco-responsabilité et la création d’emplois visibles dans nos ateliers. Cet élan tricolore a été d’autant plus amplifié par un fait divers qui a marqué les esprits en 2013 : l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh. Cet évènement tragique a mis en lumière la dure réalité que malheureusement vivent des milliers de travailleurs dans ces usines. Maintenant, nous ne pouvons plus dire : “je ne sais pas”.

Pour autant, pour que la fabrication française se développe pleinement, reste encore à modifier nos modes de consommation qui ont été largement influencés par la fast-fashion. Même si les achats made in France sont en progression constante, en 2016, ils ne représentaient qu’environ 5% des achats de vêtements (source: IFM de Paris). Un chiffre tout de même encourageant puisque certains professionnels prédisent que ce taux pourrait atteindre 15% d’ici une dizaine d’années.

Mode éthique : tour d’horizon des acteurs du changement

C’est un constat, lentement, la mode se transforme en devenant de plus en plus éthique, souvent grâce a la volonté d’entrepreneurs visionnaires. Certains ont pris conscience très tôt des bouleversements sociaux et environnementaux qu’engendrent la production en masse de vêtements. Ils font le pari d’être des acteurs du changement en imaginant des solutions parfois simples, fruits du bon sens, mais aussi en développant des procédés technologiques et innovants.

Agnes B - made in FranceAgnès b est une créatrice et chef d’entreprise qui s’est engagée très tôt dans la défense du made in France, bien avant que le mouvement ne soit médiatique. Les années 90 ont été le théâtre de multiples vagues de délocalisations chez les grandes maisons de mode (hormis dans le luxe, en particulier Hermès, Chanel et Louis Vuitton qui ont préservé leurs ateliers). Ces départs ont eu des effets dévastateurs sur les ateliers Français, trop nombreux ont dû fermer. La styliste milite pour que les griffes françaises soient contraintes de fabriquer un minimum de pièces en France, ce qui ferait par ailleurs baisser mécaniquement les prix de la confection. Un cercle vertueux qu’elle met en pratique, plus de 50% de ses collections sont fabriquées en France. Pour les modèles les plus complexes à réaliser, elle travaille avec des ateliers en Europe.

 

 

Stella-McCartney mode eco-responsableEn 2001, la styliste Stella-McCartney, a fondé sa marque sur la thématique de l’éco-durabilité, tendance encore marginale à l’époque dans l’univers de la mode. Son engagement écologique notamment en faveur des droits des animaux, a suscité une large prise de conscience auprès du grand public et par répercussion chez les professionnels de l’industrie textile. La créatrice inscrit toujours l’organisation de son entreprise dans différentes démarches respectueuses de droits sociaux et environnementaux (voir la page dédiée aux actions sur son site).

 

 

FRANÇOIS GIRBAUD et JEANOLOGIAFrançois Girbaud (Marithé + François Girbaud) est à l’origine d’une méthode de délavage écologique. Cette technique mise au point en partenariat avec la société Jeanologia, est une véritable révolution. Des millions de m3 d’eau peuvent ainsi être économisés pour délaver nos jeans. Le Français, reconnu comme étant l’inventeur du jean délavé dans les années 70, est aussi un homme particulièrement sensible aux grandes causes environnementales, plus particulièrement sur la thématique de la préservation de nos ressources en eau.

1083-THOMAS-huriez jean denim made in FranceThomas Huriez, fondateur de 1083 et de Modeticest un vrai puriste du mouvement made in France et de la mode équitable. Par ailleurs, fervent défenseur de l’économie-circulaire, il réorganise la production et l’approvisionnement des matières premières pour produire des vêtements les plus “français” possibles. Il a par exemple relancé la filière française de la toile denim en coton bio, en collaborant avec les tisseurs Les Tissages de Charlieu et Valrupt.

 

 

Sebastien Kopp et Ghislain Morillion VejaSebastien Kopp et Ghislain Morillion, les deux fondateurs de Veja, étaient eux aussi en avance sur leur temps lors du lancement de leur marque en 2005. Leurs baskets écologiques au design créatif et issues du commerce équitable ont su toucher un public au-delà du cercle des éco-convaincus. La preuve est bien là, que la mode peut être éthique et avoir du style. La transparence et la pédagogie font partie intégrante de leur modèle de développement, les deux entrepreneurs précisent finement leur démarche sur leur site.

GUILLAUME GIBAULT slip made in FranceOn ne présente plus Guillaume Gibault, dynamique fondateur du Slip Français. Dès son lancement en 2012, la marque est devenue l’emblème moderne du made in France. Tout d’un coup, grâce une communication animée avec beaucoup d’humour sur les réseaux sociaux, porter un slip fabriqué en France n’était plus du tout ringard ! Son idée de génie est d’avoir réussi à bien combiner la modernité des réseaux sociaux à un savoir-faire traditionnel.

 

Aller plus loin : s’informer et s’habiller éco-responsable

http://www.dressingresponsable.comLa boutique en ligne le Dressing Responsable, propose une large sélection de marques répondant à au moins six critères écoresponsables :
les matières premières écologiques, la fabrication écoresponsable, le commerce équitable, le recyclage, le made in France et le made in Europe.

 

sloweare - mode éthique
Lancée en février 2017,
SloWeAre est une communauté dédiée à la « Slow fashion » qui a pour ambition de devenir la plateforme de référence sur la mode éco-responsable.
Le site diffuse un contenu très riche et propose également un
annuaire des boutiques de mode éco-reponsable.

 

Fashion Green days Roubaix
Fashion Green Days, premier forum de la mode circulaire, les 24 et 25 mai 2018 à Roubaix.
De nombreux acteurs de la mode made in France et éco-responsable seront présents lors des conférences et autres rendez-vous organisés par NordCréa.

 

mademoiselle-coccinelle-blog-green-mode-ethique

Mademoiselle Coccinelle, blog créé et animé par Annabelle, une vraie passionnée de mode responsable et de vie au naturel.
Elle partage au fil des articles ses coups de coeur sur des initiatives ou des marques qui la touchent.

Fashion For GoodCopenhagen Fashion Summit, le sommet pour une mode plus durable lancé en 2009, en général au mois de mai (les 15 et 16 mai en 2018).

Copenhagen Fashion Summit 2018
L’organisme Fashion for Good installé à Amsterdam, collabore avec l’ensemble des professionnels de l’industrie textile (marques, fournisseurs, détaillants…). Il encourage la mise en oeuvre de programmes innovants sur le modèle de l’économie circulaire.

, , , , ,
info-tshirt-tee-made-in-france-fabrique
LE T-SHIRT PROPRE, MADE IN FRANCE ET EN COTON BIO POUR RÉDUIRE NOTRE EMPREINTE CARBONE
LA FILIÈRE LIN ET CHANVRE BIO ET MADE IN FRANCE
Et si nous réinventions la filière lin et chanvre made in France ?

Articles liés

Menu